Membre

Karl BERTHELOT

Statut / Poste
Doctorant contractuel

Institution
EHESS

Équipe
EHGO

Courriel
karl.berthelot@ehess.fr

Thèmes de recherche

Sociologie des classes populaires et moyennes
Sociologie urbaine et de l’action publique
Classes sociales et écologie
Politiques de rénovation urbaine
Politiques de développement urbain durable
Ecogentrification, écoquartiers et ville durable

Transversalité(s) 2019 – 2023

Les fabriques de l’urbain : processus, acteurs, pratiques

Adresse

Géographie-cités • Campus Condorcet
5 cours des Humanités 93322 Aubervilliers cedex

Sujet : De la cité à l’écoquartier : les rapports de classe à l’écologie au sein de quartiers populaires en rénovation. Hybridation de l’action publique territoriale, réceptions par le bas d’injonctions écocitoyennes et hiérarchisations sociales ordinaires.

Sous la direction de Marie-Vic Ozouf-Marignier (EHESS, Géographie-Cités)

Financement : Contrat doctoral de l’EHESS (2018-2021)

Résumé :

Cette thèse présente les coulisses de la rénovation urbaine « durable » de quartiers périphériques de grands ensembles français à partir du contexte de création et de diffusion du label EcoQuartier au début des années 2010. Une des hypothèses défendues repose sur l’idée que le « verdissement » de l’action publique urbaine et territoriale participe à la diffusion locale d’une vision homogène de la ville durable et de l’écocitoyennisme, doctrine dominante de l’écologie. Elle s’opère notamment à partir de dispositifs de sensibilisation au développement durable menés par des structures locales et à destination des habitants de ces quartiers populaires. Un des objectifs de cette recherche doctorale est de restituer la genèse, les raisons et les caractéristiques de l’hybridation de la rénovation urbaine et du référentiel d’action publique durable puis d’en décrypter les effets socio-territoriaux.

En posant le postulat d’une circulation de discours dominants sur l’écologie conformes à l’écocitoyenneté, elle en interroge ensuite les mécanismes de réception et d’accommodation « par le bas ». Elle s’appuie sur une approche socio-constructiviste et matérialiste qui mêle l’analyse des modes de vie, des trajectoires et dispositions sociales à celle des schèmes d’appréhension des enjeux environnementaux. Une hypothèse complémentaire soutient le principe que des représentations et pratiques écologiques ordinaires incluent voire renforcent des systèmes de hiérarchisations sociales, dont témoignent par exemple des aspirations à la respectabilité et des formes de « conscience sociale triangulaire » (Collovald et Schwartz, 2006) suivant certaines fractions de classe.

D’une part, les habitants populaires de ces quartiers, pour la plupart locataires HLM, apparaissent tenus à distance de l’espace symbolique et matériel de l’écoquartier, traversés par des fragmentations internes et des ambigüités face à l’écocitoyenneté. Ils y développent des routines quotidiennes qui induisent pourtant des préoccupations spécifiques et localisées aux questions écologiques et combinées à des enjeux de justice et de dignité sociales. Or, ces registres populaires sont bien souvent disqualifiés et invisibilisés. D’autre part, la diversification socio-territoriale à l’œuvre dans ces quartiers populaires donne l’occasion d’étudier les styles de vie et sociabilités de nouveaux propriétaires issus des classes moyennes. Ils semblent partager une vision plus légitime, « adoucie » et moralisatrice de l’écologie prédisposant à la distinction, tout en investissant plus fréquemment les espaces publics, les associations et les devants de la scène des écoquartiers.

À partir d’une enquête sociologique auprès d’habitants et d’acteurs locaux de deux écoquartiers en rénovation urbaine (La Duchère à Lyon et le quartier Molière aux Mureaux), cette thèse cherche ainsi à dépasser les angles morts sur les socialisations à l’écologie de classes populaires et moyennes par une mise à l’épreuve des politiques et dispositifs environnementaux.

Publications

Articles dans des revues à comité de lecture

« La pluralité des rapports à l’écoquartier et à l’écocitoyenneté : un attachement commun au local et à la démocratisation de l’écologie ? », Sociétés Plurielles, Presses de l’INALCO, n°3, 2019.
URL : https://hal.archives-ouvertes.fr/hal-02507020/

Articles dans des revues sans comité de lecture

« Du mythe de l’habitant-écocitoyen à l’optimisation des modes de vie : vers une subjectivation néolibérale des conduites ? Étude des représentations professionnelles sur l’écologie et les écoquartiers », Reflets et perspectives de la vie économique, vol. 58, n° 1, 2020, p. 49-64.

Comptes-rendus d’ouvrage

« Gilles Pinson, La ville néolibérale », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, mis en ligne le 29 janvier 2021.
URL : http://journals.openedition.org/lectures/47102

« Jean-Paul Gaudillière, Irène Jami, Stéphane Le Lay, Olivier Roueff, Patrick Simon, Julien Talpin (dir.), « Classe ! », Mouvements, n° 100, 2019. », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, mis en ligne le 13 juillet 2020.
URL : http://journals.openedition.org/lectures/42741

« Éric Marlière, Banlieues sous tensions : insurrections ouvrières, révoltes urbaines, nouvelles radicalités », Lectures [En ligne], Les comptes rendus, mis en ligne le 22 novembre 2019.
URL : http://journals.openedition.org/lectures/39137

Autres travaux scientifiques

Faburel G. (coord.), Berthelot K., Lévêque F., Girault M., Ferreira L. et Nicolas C., 2019, Vivre les « fournaises urbaines ». Enquête sur les vécus climatiques et les engagements écologiques dans les villes du sud de la France durant l’été 2019, pour l’ONG Notre Affaire à Tous, 62 p.

Communications

Colloques et congrès

« De la cité à l’écoquartier : hybridation de l’action publique territoriale, réceptions par le bas d’injonctions écocitoyennes et marginalisation de locataires HLM de la  » ville durable » « , 57ème colloque de l’ASRDLF, Avignon, 1-3 septembre 2021 (à venir)

« « L’écologie, c’est l’affaire de tous ? » Etude croisée des modes de vie et des rapports de classe à l’écologie dans un quartier populaire en cours de rénovation urbaine « durable » » , XXIème congrès de l’AISLF, Tunis, 12-16 juillet 2021

« « Insensibles à l’écologie » ? Les classes populaires entre mise à distance de la « ville durable », domestication écologique et contestations précaires de l’ordre social », 9ème Congrès de l’AFS, RT9, Lille, 7 juillet 2021

Avec Fabian Lévêque, « Investigating the climate subjectivation in urban furnaces – sensitive experiences of climate change in French cities and reconsidered ecological engagement », 4ème congrès international Ambiance 2020, Santa Barbara, 2 décembre 2020

Avec Fabian Lévêque, « Vivre les “fournaises urbaines”. Enquête sur les vécus climatiques et perspectives politiques écologiques dans des villes françaises méditerranéennes », Habiter ensemble la ville de demain – Chaire Intelligence des Mondes Urbains, 9 septembre 2020

« De la ville industrielle à l’Ecocité : (en)jeux d’acteurs nationaux-locaux de revalorisation territoriale et de performance environnementale. Le cas de l’OIN d’Alzette-Belval et de l’écoquartier Micheville à Villerupt », colloque Les politiques de développement durable dans les villes et métropoles post-industrielles, UPEC, Créteil, 15 novembre 2019

« L’écocitoyenneté au sein d’écoquartiers : entre gouvernementalité et émancipation des modes de vie. Etude comparée de trois écoquartiers franciliens (Paris, Montreuil et Gennevilliers) », 56ème colloque de l’ASRDLF, Iasi, Roumanie, 5 juillet 2019

Journées d’étude, séminaires

« Les marges populaires de la « ville durable » : des locataires HLM en quête de respectabilité et de dignité face à leur domestication écologique », Journées Jeunes Chercheurs du REHAL et Lab’Urba , Université Paris Est, Champs sur Marne, 20 mai 2021

« Quelles marges populaires face à la rénovation urbaine « durable » ? Des cultures sociales de l’écologie en tension », séminaire Justice environnementale animé par Guillaume Faburel, M2 Ville et environnements urbains, Lyon 2, 26 février 2021

« Des habitants de cité « insensibles à l’écologie » ? Les classes populaires entre conformité sociale, disqualification écologique et contestations de l’ordre politique et marchand », séminaire Systèmes de gouvernement et modes de vie durable animé par Guillaume Faburel, M2 Ville et environnements urbains, Lyon 2, 4 décembre 2020

« Les classes populaires au risque de l’écogentrification ? La rénovation urbaine « durable » de la Duchère face aux rapports quotidiens de locataires HLM à l’écologie », journées doctorales GIS Démocratie et Participation, La Rochelle Université, 25-27 novembre 2020

« Les modes de vie face à l’effondrement : tensions entre cultures sociales de l’écologie et recomposition des subjectivations politiques », journée d’études Questionner l’effondrement, Université de Lille, CERIES, Villeneuve d’Ascq, 21 novembre 2019

« Une aspiration populaire à la démocratisation de l’écologie ? Analyse des réappropriations de communs territoriaux et écocitoyens propres aux écoquartiers », atelier doctoral Villes et commun(s), Labex Futurs Urbains, UPEM, 4 avril 2019

« Les écoquartiers à l’épreuve des modes de vie : une aspiration populaire à la démocratisation de l’écologie ? », journée d’études Questions d’espace, EHESS, 6 mars 2019

« L’écocitoyenneté au sein d’écoquartiers : entre gouvernementalité et émancipation des modes de vie », séminaire Territoire et action publique territoriale animé par Marie-Vic Ozouf-Marignier, EHESS, 10 janvier 2019

Valorisation de la recherche

« « Vivre les fournaises urbaines » : enquête sur les vécus climatiques et engagements écologiques. Quels enjeux pour les pouvoirs publics métropolitains ? » (Notre Affaire à Tous, Université Lyon 2, UMR Triangle) avec Fabian Lévêque, Club ICU, Métropole de Lyon, 24 novembre 2020

Restitution de l’enquête collective « Vivre les fournaises urbaines » (Notre Affaire à Tous, Université Lyon 2, UMR Triangle) avec Guillaume Faburel et Fabian Lévêque, La Carmagnole, Montpellier, 24 février 2020

Restitution de l’enquête collective « Vivre les fournaises urbaines » (Notre Affaire à Tous, Université Lyon 2, UMR Triangle) avec Fabian Lévêque, Coco Velten, Marseille, 19 février 2020

Enseignement

Janvier 2021 – Juin 2021

Doctorant chargé d’enseignement à l’EHESS

Septembre 2019 – Avril 2020

  • Conférence de méthode « Méthodes en sciences sociales », Thème d’enquête : « Les élections municipales de 2020 », 2ème année, Sciences Po Lyon
  • CM « Méthodes qualitatives », M1 MECI, Université Paris Diderot

Janvier 2019 – Mai 2019

  • TD « Dynamiques des populations et enjeux économiques et sociaux », L2 Sciences Sociales, Université Paris 1-Panthéon Sorbonne
  • TD « Sociologie des partis politiques », L3 Humanités, Lettres et Sciences Humaines, Université Paris Nanterre

Activités scientifiques

Mars 2019 – Décembre 2019

Co-coordination scientifique avec Fabian Lévêque sous la responsabilité de Guillaume Faburel d’une enquête collective auprès de 130 habitants de 5 villes du Sud de la France. Etude sur les vécus climatiques, les injustices socio-écologiques et les subjectivations politiques liées aux altérations écologiques, Notre Affaire à Tous/Université Lyon 2/UMR Triangle.

Octobre 2018 – Mars 2019

Réalisation collective d’une étude sociale prospective dans le cadre du NPNRU des Hauts de Creil, enquête auprès de 406 habitants des Hauts de Creil, FORS-Recherche Sociale.

Formation

Depuis octobre 2018

Doctorant contractuel en Sociologie et Etudes Urbaines à l’Ecole Doctorale de l’Ecole des Hautes Etudes en Sciences Sociales (ED 286) dans la formation « Territoires, Sociétés, Développement »
Laboratoire Géographie-Cités, équipe E.H.GO

2018

Master 2 Recherche Territoires, Espaces, Sociétés, EHESS Paris / Master 2 Affaires et gestion publiques, Sciences Po Lyon
Mémoire de fin d’études : « L’écocitoyenneté en écoquartier : de la dépolitisation aux ressorts émancipateurs de l’écologisation des modes de vie », sous la direction de Marie-Vic Ozouf-Marignier (EHESS Paris)

2017

Master 1 Affaires et gestion publiques, Sciences Po Lyon / Master 1 Urbanisme et Aménagement, Institut d’Urbanisme de Lyon
Etat d’avancement : « De la réception et de la (ré)appropriation des normes d’habiter écologiques dans les écoquartiers : entre velléités d’émergence d’un homme durable et ancrage des modes de vie résidentiels. Le cas de l’écoquartier de la Duchère », sous la direction de Paul Boino

2016

Diplôme de Sciences Po, 3ème année, Sciences Po Toulouse

2015-2016

3ème année de mobilité académique à l’Université Galatasaray d’Istanbul

2013-2015

1ère et 2ème année à Sciences Po Toulouse

2012-2013

Licence 1 AES, Faculté d’Economie et de Gestion, Université Aix-Marseille 3

Expériences professionnelles

Mai 2018 – Septembre 2018

Stage à FORS-Recherche sociale, chargé d’études et d’enquêtes, Paris
Réalisation d’une étude qualitative opérationnelle pour la Ville de Gennevilliers portant sur les besoins et les attentes des nouveaux habitants

Mars 2017 – Juillet 2017

Stage de recherche-action à l’UMR Triangle et au Syndicat mixte d’Etudes et de Programmation de l’Agglomération Lyonnaise, Lyon
Réalisation d’un rapport collectif intitulé : « La nature dans le périurbain lyonnais. Imaginaires, représentations et pratiques »

Interventions dans les médias

Fabian Lévêque, Karl Berthelot, Mathilde Girault & Guillaume Faburel : « Dans le Sud de la France, des canicules de plus en plus mal vécues », The Conversation, 1er février 2021

Tribune de Guillaume Faburel, Fabian Lévêque et Karl Berthelot : « Des villes qui suffoquent, des politiques impuissants : témoignages de citadins », Reporterre, 4 juillet 2020