Joséphine Lécuyer, doctorante en géographie à l’université Paris 1 Panthéon-Sorbonne et membre de l’UMR Géographie-cités, a publié une analyse du programme de développement rural européen LEADER, dans le contexte allemand.

 

Cet article porte sur une région rurale du nord-est de l’Allemagne, à la fois concernée par un héritage socialiste et des logiques de périphérisation, définie comme les effets conjoints de départs de population, décrochage économique, dépendance politique et stigmatisation. L’article examine dans quelle mesure ces facteurs sont déterminants dans la capacité de la région à mobiliser le programme de développement rural européen LEADER. A partir d’un travail de terrain, il pose l’hypothèse d’une inadéquation entre le programme et les territoires étudiés, en ce que les régions combinant trop de difficultés ne sont pas forcément aptes à s’en saisir. En effet, la compétition entre régions accroît les inégalités entre mais également au sein de celles-ci. Après une étude des différents profils d’acteurs de LEADER dans les régions d’étude, les stratégies de contournement et d’instrumentalisation des règles du programme sont mises en évidence.

L’article, disponible sur Cairn, est à retrouver dans le dernier numéro de la Revue d’Économie Régionale et Urbaine.