1ère de couvertureAprès une première édition en 2017 sous la direction de Lena Sanders, Directrice de recherche au CNRS et membre du laboratoire Géographie-cités, ce livre vient d’être publié en en anglais aux Presses universitaires François-Rabelais sous le titre Settling the World: from Prehistory to the Metropolis Era.

Ce livre est en accès libre sur le site de l’éditeur et sur le site de Géographie-cités.

Résumé

Il y a 70 000 ans, Homo sapiens sortait d’Afrique pour coloniser le monde. Il y a 6 000 ans, il fondait les premières villes, Aujourd’hui, à l’ère des réseaux de villes, il crée des régions métropolitaines de plus en plus étendues et complexes. De la préhistoire à l’ère des métropoles, l’homme occupe l’espace terrestre selon des modalités d’une infinie variété, sous l’influence d’une multitude de facteurs.

Comment les Bantu peuplent-ils un espace déjà occupé par les Pygmées en Afrique équatoriale ? Comment naissent les villes à l’Age du bronze ? Comment se développe puis disparaît la société des pueblos aux Etats-Unis ? Quels sont les effets de la romanisation sur le peuplement de Gaule méridionale ? Comment émerge le système villageois aux alentours de l’an Mil en Europe ? Ce livre aborde douze grands changements du peuplement mondial formalisés sous forme de « transitions ».

Qu’est-ce qu’une transition ? Comment l’identifier dans le domaine empirique ? Archéologues, historiens, linguistes et géographes unissent leur regard pour construire, analyser et comparer des modèles de transition du peuplement dans l’histoire mondiale. Observant le particulier, ils recherchent l’universel. Ce livre propose une méthode pour comprendre les lois du peuplement humain dans la très longue durée.

Lena Sanders (dir.)
Géographie-cités, UMR 8504, CNRS-Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne, Paris. Directrice de recherche au CNRS et membre du laboratoire Géographie-cités à Paris. Ses travaux portent sur l’évolution des villes et des systèmes de peuplement et privilégient l’approche interdisciplinaire.