Le premier prix de thèse du Comité National Français de Géographie a été attribué à Julien Migozzi, chercheur associé à Géographie-cités pour sa thèse de doctorat en géographie “Une ville à vendre. Numérisation et financiarisation du marché du logement au Cap : stratification et ségrégation de la métropole”.

Soutenue à l’Université Grenoble Alpes, sous la direction de Myriam HOUSSAY–HOLZSCHUCH et de Renaud LE GOIX, cette thèse porte sur la numérisation et la financiarisation du marché du logement dans la métropole émergente du Cap, en Afrique du Sud.

M’inscrivant dans les champs croisés de la sociologie économique et de la géographie urbaine, je propose la notion d’agencement de marché du logement pour étudier dans un même mouvement les structures actorielles et institutionnelles du marché immobilier au Cap, ainsi que ses conséquences sur les mécanismes de stratification sociale et sur les formes et processus de la division sociale de l’espace dans une métropole émergente. Julien Migozzi

Le Comité National Français de Géographie (CNFG) est une association créée en 1920 à l’initiative de l’Académie des Sciences, représentant la communauté des géographes français. A l’échelle internationale, il représente la géographie française auprès de l’Union Géographique Internationale (UGI), notamment lors de ses Congrès mondiaux tous les quatre ans. La France, grâce au projet du CNFG, a obtenu l’organisation du Congrès exceptionnel du centenaire de l’UGI à Paris en 2022.