Membre

Nicolas Ginsburger

Nicolas GINSBURGER

Statut / Poste
Chercheur associé

Institution
CNRS

Équipe
EHGO

Courriel
nicolas.ginsburger ( at ) wanadoo.fr

Thèmes de recherche
Géographes universitaires français et allemands, européens et états-uniens aux XIXe et XXe siècles
Géographes et géologues universitaires pendant les Première et Seconde guerres mondiales
Géographie et politique, géographie et communisme, géographie et (anti)colonialisme
Les femmes dans la géographie universitaire française, germanophone et internationale

Transversalité(s) 2019 – 2023
Mobilités et territoires : vers une approche relationnelle de l’espace
Stabilités et fluidités des objets géographiques

Adresse
Géographie-cités • Campus Condorcet
5 cours des Humanités 93322 Aubervilliers cedex

Nicolas Ginsburger est docteur en histoire contemporaine (2010). Sa thèse, dirigée par Annette Becker, était consacrée à l’histoire comparée et croisée des géographes universitaires germaniques, français et états-uniens pendant la Grande Guerre et les négociations de paix.

Ses recherches actuelles portent sur les géographes universitaires européens et américains au cours du XXe siècle, en particulier pendant les deux guerres mondiales et les guerres coloniales, et sur les femmes-géographes françaises et germanophones.

Formation

2010 Doctorat d’histoire contemporaine à l’université Paris Ouest Nanterre-La Défense, « La guerre, la plus terrible des érosions ». Cultures de guerre et géographes universitaires. France, Allemagne, Etats-Unis (1914-1921) (sous la direction d’Annette Becker, mention « très honorable avec les félicitations du jury ») lien

2002 DEA d’histoire contemporaine, Paris Ouest Nanterre-La Défense, « The New World – Mobilisation, internationalisation et géographie aux Etats-Unis pendant la Première Guerre mondiale 1914-1921″

1999 Maîtrise d’histoire contemporaine, Paris I Panthéon-Sorbonne, « Géographie, cartographie et impérialisme : l’Institut Perthes, les Petermanns Geographische Mitteilungen et l’exploration de l’Amérique (1855-1914) »

1997-2003 Elève de l’Ecole normale supérieure (Paris) (concours B/L)

Activités professionnelles

2021- DREIC, Ministère de l’éducation nationale, Paris
2014-2021 DGESCO, Ministère de l’éducation nationale, Paris
2006-2014 Professeur d’histoire-géographie (collège, lycée), académie de Créteil
2001-2014 Chargé de cours en histoire contemporaine (Ecole du Louvre, MICEFA, Université Versailles-Saint-Quentin, CPGE lycée Lakanal)
2003-2006 Allocataire moniteur normalien (AMN), Université Paris X Nanterre
2001-2002 Visiting Lecturer, Départements de Français et d’Histoire, Université de Virginie (Charlottesville, Etats-Unis)

Activités scientifiques

2015-  Membre du comité de rédaction de la Revue d’histoire des sciences humaines

Publications

Direction de publication collective

Ginsburger N., Co-direction avec Christine Laurière, 2018, Dossier « Après 1918. Un nouveau paysage savant ? », Revue d’histoire des sciences humaines, n°33 (https://journals.openedition.org/rhsh/748).

Ginsburger N., Co-direction avec Marie-Claire Robic et Jean-Louis Tissier, 2021, Géographes français en Seconde Guerre mondiale, Paris, Editions de la Sorbonne (http://www.editionsdelasorbonne.fr/fr/livre/?GCOI=28405100799760).

Articles de revues et chapitres

Géographes allemands et relations franco-allemandes au XXe siècle

Ginsburger N., 2011, « La géographie universitaire allemande revisitée. Quarante ans de regard critique (1969-2010) », L’Espace géographique, 3, 193-214.

Ginsburger N., 2014, « Entre Obst et Chaput : influences européennes et création de l’école turque de géographie (1915-1943) », in : Işıksel G., Szurek E. (dir.), Turcs et Français. Une histoire culturelle (1860-1960), Rennes, PUR, 251-270.

Ginsburger N., 2014, « Deux collègues géographes en Anatolie ? Parcours, méthodes et analyses de terrains des professeurs Ernest Chaput et Herbert Louis en Turquie (1928-1939) », Revue germanique internationale, 20, 83-106 (https://journals.openedition.org/rgi/1490).

Ginsburger N., 2015, « Les Balkans avec ou sans Cvijić. Géographes et géologues universitaires austro-allemands, français et serbes dans un espace européen périphérique (1893-1934) », in : Clerc P., Robic M.-C. (dir.), Des géographes hors-les-murs ? Itinéraires dans un Monde en mouvement (1900-1940), Paris, L’Harmattan, 323-354.

Ginsburger N., 2015, « Les « enfants terribles » de la Landschaft. Revendications, contestations et révoltes dans la géographie universitaire ouest-allemande (Bonn, Berlin-Ouest, Kiel) en 1968-1969″, Revue d’histoire des sciences humaines, 26, 173-208 (https://journals.openedition.org/rhsh/2347).

Ginsburger N., 2015, « Géographies sociales et appliquées, entre regards croisés et circulations universitaires : Wolfgang Hartke, les géographes français et les relations académiques franco-allemandes au XXe siècle », Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Epistémologie, Histoire de la Géographie, Didactique, document 7, mis en ligne le novembre 2015 (http://journals.openedition.org/cybergeo/27271/).

Ginsburger N., Robic M.-C., 2015, « Une conversation franco-allemande : la géopolitique des années cinquante », L’Espace géographique, 4, 325-326.

Ginsburger N., 2015, « Géographes actifs, géographie politique : portraits comparés et croisés de Wolfgang Hartke et Jean Dresch au milieu des années 1950 », L’Espace géographique, 4, 349-360.

Ginsburger N., 2015, « Ne pas « perdre entièrement de vue la géographie ». Diversités des géographies politiques française et allemande dans les années 1950″, L’Espace géographique, 4, 361-368.

Ginsburger N., 2018, « De Rühl à Christaller : le développement de la géographie économique allemande « classique » (1918-1933), un produit de la Grande Guerre ? », Revue d’histoire des sciences humaines, 33, Dossier « Après 1918. Un nouveau paysage savant ? » (dir. N. Ginsburger, C. Laurière), 163-185 (https://journals.openedition.org/rhsh/1030).

Ginsburger N., 2019, « Der Berliner Geograph Albrecht Penck im Ersten Weltkrieg : Die Mobilmachungen eines Akademikers (1914-1920) », in : Debru C. (dir.), Akademien im Krieg / Académies en Guerre / Academies in War, Acta Historica Leopoldina, n°75, Wissenschaftliche Verlagsgesellschaft Stuttgart, 151-163.

Ginsburger N., 2019, « La féminisation professionnelle d’une discipline sous tension. Carrières de femmes dans la géographie germanophone (1897-2017) », Revue d’histoire des sciences humaines, 35, 25-58 (http://journals.openedition.org/rhsh/3975).

Ginsburger N., 2022, « Rencontrer la géographie allemande et ses « zones d’ombre ». A propos d’un témoignage d’Armand Frémont sur Wolfgang Hartke », in :  Frémont A., Hérin R. (dir.), Un géographe dans le siècle. Hommage à Armand Frémont, Caen, Maison de la recherche en Sciences Humaines, Université de Caen Normandie, Presses universitaires de Caen, 112-113.

Ginsburger N., 2023, « Ratzel contre la géopolitique ? Référence allemande et géographie politique dans la géographie française de l’entre-deux-guerres », Geographica Helvetica, 78, in : Jureit U., Chiantera-Stutte, P. (dir.), Special Issue : Resonanz und Rezeption. Werk und Wirkung Friedrich Ratzels im internationalen Vergleich, 65–74, https://doi.org/10.5194/gh-78-65-2023.

Ginsburger N., 2023, « Le paysage allemand des géographes universitaires oubliées (1901-1962) », Les Études Sociales, 2023/2 (n° 178), p. 107-136. DOI : 10.3917/etsoc.178.0107. URL : https://www.cairn.info/revue-les-etudes-sociales-2023-2-page-107.htm  

Géographies françaises du XXe siècle : discipline, engagement et internationalisation

Ginsburger N., 2014, « Théodore Lefebvre, un bon géographe pour Poitiers ? Identités sociale, professionnelle et disciplinaire entre stratégies, rivalités et affinités dans la géographie française de l’entre-deux-guerres (1933-1934) », Norois. Environnement, Aménagement, Société, 230, 1, 7-19.

Ginsburger N., 2015, « Géographie humaine, historiens des Annales et guerres mondiales. L’itinéraire heurté de Théodore Lefebvre (1889-1943) », in : Clerc P., Robic M.-C. (dir.), Des géographes hors-les-murs ? Itinéraires dans un Monde en mouvement (1900-1940), Paris, L’Harmattan, 137-182.

Ginsburger N., 2017, « Jean Dresch », Hypergéo, 15 février (http://www.hypergeo.eu/spip.php?article697).

Ginsburger N., 2018, « De l’Affaire Dreyfus au danger nazi : un intellectuel vigilant mais un engagement modéré », in : Bibliothèque Mazarine, Un géographe de plein vent. Albert Demangeon (1872-1940), catalogue de l’exposition « Albert Demangeon (1872-1940) : méthodes, archives et combats d’un géographe de plein vent », 9 février 2018-4 mai 2018, Paris, Editions des Cendres, 77-93.

Ginsburger N., 2018, « Le monde du géographe et ses limites. Une inscription modeste dans l’internationalisation de la discipline », in : Bibliothèque Mazarine, Un géographe de plein vent. Albert Demangeon (1872-1940), catalogue de l’exposition « Albert Demangeon (1872-1940) : méthodes, archives et combats d’un géographe de plein vent », 9 février 2018-4 mai 2018, Paris, Editions des Cendres, 109-118.

Ginsburger N., Robic M.-C., 2018, « Vidal de la Blache (1845-1918) : identités d’un géographe », « Vidal et l’École normale : vingt-cinq ans de présence », « Les  » Vidaliens » : unité et diversité d’un réseau académique », « Vidal de la Blache à l’œuvre : publications et pratiques scientifiques d’un « géographe moderne » » (exposition virtuelle autour de l’exposition « Paul Vidal de la Blache (1845-1918) », Bibliothèque de l’Ecole normale supérieure de la rue d’Ulm, 3 décembre 2018-31 janvier 2019 (Paul Vidal de la Blache (1845-1918) · Expositions Virtuelles Bibliothèques de l’ENS (psl.eu))

Ginsburger N., 2021, Notice « Lefebvre, Théodore », in : Madariaga Orbea J. (dir.), Notitia Vasconiae. Diccionario de Historiadores, Juristas y Pensadores políticos de Vasconia, Tome III : 1876-1936, Madrid, Marcial Pons, 942-944.

Ginsburger N., 2022, « Les géographes universitaires français au prisme de leurs engagements (fin XIXe siècle-fin XXe siècle) : au service de l’action ? », in :  Argounès F. (dir.), Géographies du politique, Neuilly, éditions Atlande, 395-404.

Ginsburger N., 2022, « Vies posthumes de Paul Vidal de la Blache : les nécrologies du « géographe de la vie » (1918-1922) », in : Adell N. (dir.), La vie savante. La question biographique dans les sciences humaines, Paris, PUF, 215-253.

Géographes et expertise en Grande Guerre et dans le règlement de la paix

Ginsburger N., 2005, « An American Geographer between Science and Diplomacy : the Mission of Douglas W. Johnson in Europe, May-November 1918 », in : Purseigle P. (ed.), Warfare and Belligerence, Perspectives in First World War Studies, History of Warfare, 30, Leiden, Brill, 265-294.

Ginsburger N., 2014, « Der Krieg, die schrecklichste Erosion ». Feldpostbriefe als Quellen für die Geschichte der Geographie », in : Brogiato H.-P., Schelhaas B. (dir.), « Die Feder versagt… » Feldpostbriefe aus dem Ersten Weltkrieg an den Leipziger Geographie-Professor Joseph Partsch, Leipzig, Leipziger Universitätsverlag, 399-411.

Ginsburger N., 2014, « Regards géographiques au cœur des combats », L’Espace géographique, 43, 2, avril-mai-juin, 179-187.

Ginsburger N., 2015, « Allocution pour la commémoration du 11 novembre 2014 : les géographes normaliens dans la Grande Guerre », L’Archicube. Revue de l’Association des anciens élèves, élèves et amis de l’Ecole normale supérieure, 17 bis, février, 69-73.

Ginsburger N., 2015, « André Chéradame et l’émergence d’une cartographie géopolitique de guerre en 1916 », Cartes & Géomatique, 223, mars, numéro spécial « 14/18 : La Guerre en cartes », 79-90.

Ginsburger N., 2016, « L’expertise territoriale et cartographique des vaincus austro-hongrois. Robert Sieger, Pal Teleki et les traités de Saint-Germain et de Trianon », Cartes & Géomatique, 228, juin, « Cartographie et traités de paix (XVe-XXe siècle) », 115-132 (http://www.lecfc.fr/new/articles/228-article-24.pdf).

Ginsburger N., 2016, « Réseaux académiques et circulations savantes entre guerres et paix (1912-1919). Les expertises de Jovan Cvijić et de ses collègues géographes à travers les cas de Trieste et Fiume », Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Epistémologie, Histoire de la Géographie, Didactique, document 784, mis en ligne le 30 juin 2016 (http://cybergeo.revues.org/27690).

Ginsburger N., Laurière C., 2018, « La Grande Guerre, parenthèse ou nouvelle donne dans l’histoire des sciences de l’homme ? », Revue d’histoire des sciences humaines, 33, Dossier « Après 1918. Un nouveau paysage savant ? » (dir. N. Ginsburger, C. Laurière), 7-58 (https://journals.openedition.org/rhsh/797).

Ginsburger N., 2019, « Jean Brunhes : réseaux et combats d’un intellectuel en Grande Guerre », in : Perlès V., Sigaud A. (dir.), Réalités (in)visibles. Autour d’Albert Kahn, les archives de la Grande Guerre, Département des Hauts-de-Seine-musée départemental Albert-Kahn, Boulogne-Billancourt, Ed. Bernard Chauveau, 56-63.

Ginsburger N., 2019, « Der Berliner Geograph Albrecht Penck im Ersten Weltkrieg : Die Mobilmachungen eines Akademikers (1914-1920) », in : Debru C. (dir.), Akademien im Krieg / Académies en Guerre / Academies in War, Acta Historica Leopoldina, n°75, Wissenschaftliche Verlagsgesellschaft Stuttgart, 151-163.

Ginsburger N., Sigaud A., 2019, « Autochromes et géographie en Grande Guerre. Jean Brunhes au Collège de France (1914-1918) », in : Borlée D., Doucet H. (dir.), La plaque photographique. Un outil pour la fabrication et la diffusion des savoirs (XIXe-XXe siècle), Strasbourg, Presses universitaires de Strasbourg, coll. Cultures visuelles, 297-313.

Ginsburger N., 2022, « « Vous voulez faire de moi un géographe américain ? » Vidaliens et davisiens entre échanges, traductions et regards croisés (1915-1922) », in : Catala M., Jeannesson S. (dir.), Les États-Unis en France et en Europe, 1917-1920. Circulation et diffusion des idées et des savoirs, Rennes, Presses universitaires de Rennes, 129-142.

Ginsburger N., 2023, « De l’expertise à la géopolitique: origines, traces et mémoires des traités de paix au prisme de l’internationale géographique dans l’entre-deux-guerres », in : Davion I., Jeannesson S. (dir.), Les traités de paix 1918-1923, La paix les uns contre les autres, Paris, Sorbonne Université Presses, 141-156.

Géologie et géologues dans la Grande Guerre et la première moitié du XXe siècle

Ginsburger N., 2014, « Entre Obst et Chaput : influences européennes et création de l’école turque de géographie (1915-1943) », in : Işıksel G., Szurek E. (dir.), Turcs et Français. Une histoire culturelle (1860-1960), Rennes, PUR, 251-270.

Ginsburger N., 2014, « Deux collègues géographes en Anatolie ? Parcours, méthodes et analyses de terrains des professeurs Ernest Chaput et Herbert Louis en Turquie (1928-1939) », Revue germanique internationale, 20, 83-106 (https://journals.openedition.org/rgi/1490).

Ginsburger N., 2015, « Les Balkans avec ou sans Cvijić. Géographes et géologues universitaires austro-allemands, français et serbes dans un espace européen périphérique (1893-1934) », in : Clerc P., Robic M.-C. (dir.), Des géographes hors-les-murs ? Itinéraires dans un Monde en mouvement (1900-1940), Paris, L’Harmattan, 323-354.

Ginsburger N., 2016, « La Face de la terre en Grande Guerre : Emmanuel de Margerie et ses réseaux internationaux (1914-1918) », Travaux du Comité français d’Histoire de la Géologie (COFRHIGEO), troisième série, t. XXX, n°3, 89-113.

Ginsburger N., 2018, « La « Géologique » à l’épreuve de la Première Guerre mondiale », Géochronique. Magazine des Géosciences, 147, septembre, 42-47.

Ginsburger N., 2018, « Heinrich Schmitthenner et Walther Penck : deux géologues mobilisés contre la théorie davisienne », in : Bergerat F. (éd.), 14-18, la Terre et le Feu. Géologie et géologues sur le front occidental, co-édition AGBP-COFRHIGÉO-SGN, Mémoire Hors-série n°10 de l’AGBP, 252-254.

Ginsburger N., 2018, « Qu’est-ce que la théorie « davisienne » ? », in : Bergerat F. (éd.), 14-18, la Terre et le Feu. Géologie et géologues sur le front occidental, co-édition AGBP-COFRHIGÉO-SGN, Mémoire Hors-série n°10 de l’AGBP, 253.

Ginsburger N., 2018, « La Société géologique de France entre 1914 et 1919 », in : Bergerat F. (éd.), 14-18, la Terre et le Feu. Géologie et géologues sur le front occidental, co-édition AGBP-COFRHIGÉO-SGN, Mémoire Hors-série n°10 de l’AGBP, 256-263.

Ginsburger N., 2018, « Géologues de guerre et géologie pendant et après la Première Guerre mondiale : heurs et malheurs d’une science mobilisée », in : Bergerat F. (éd.), 14-18, la Terre et le Feu. Géologie et géologues sur le front occidental, co-édition AGBP-COFRHIGÉO-SGN, Mémoire Hors-série n°10 de l’AGBP, 291-301.

Ginsburger N., 2018, « Douglas W. Johnson, un géologue new-yorkais pendant la Grande Guerre », in : Bergerat F. (éd.), 14-18, la Terre et le Feu. Géologie et géologues sur le front occidental, co-édition AGBP-COFRHIGÉO-SGN, Mémoire Hors-série n°10 de l’AGBP, 299.

Ginsburger N., 2018, « Les géologues français à l’épreuve du feu », in : Bergerat F. (éd.), 14-18, la Terre et le Feu. Géologie et géologues sur le front occidental, co-édition AGBP-COFRHIGÉO-SGN, Mémoire Hors-série n°10 de l’AGBP, 302-309.

Ginsburger N., 2018, « La correspondance entre Pierre Teilhard de Chardin et Jean Boussac (1915-1916) », in : Bergerat F. (éd.), 14-18, la Terre et le Feu. Géologie et géologues sur le front occidental, co-édition AGBP-COFRHIGÉO-SGN, Mémoire Hors-série n°10 de l’AGBP, 310-311.

Ginsburger N., 2018, « Les travaux hydrogéologiques des géologues de guerre allemands et anglo-américains », in : Bergerat F. (éd.), 14-18, la Terre et le Feu. Géologie et géologues sur le front occidental, co-édition AGBP-COFRHIGÉO-SGN, Mémoire Hors-série n°10 de l’AGBP, 368-369.

Géographie coloniale en France et en Allemagne

Ginsburger N., 2014, « Une école allemande de géographie coloniale ? Géographes universitaires et fait colonial dans l’enseignement supérieur allemand (1873-1919) », Revue germanique internationale, 20, 147-166 (https://journals.openedition.org/rgi/1496).

Ginsburger N., Débarre S., 2014, « Geographie der Kolonien, Kolonialgeographie ? Théorisation et objectifs de la géographie coloniale dans les leçons inaugurales de Fritz Jaeger (1911) et Hans Meyer (1915) », Revue germanique internationale, 20, 167-186 (https://journals.openedition.org/rgi/1497).

Ginsburger N., Débarre S., 2014, Traduction des leçons inaugurales de géographie coloniale de Fritz Jaeger (1911) (187-192) et de Hans Meyer (1915) (193-202), Revue germanique internationale, 20, 187-202 (https://journals.openedition.org/rgi/1502https://journals.openedition.org/rgi/1498) .

Ginsburger N., 2017, « Des îles grecques à la géographie coloniale : Marcel Dubois à la conquête de la Sorbonne (1876-1895) », Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Epistémologie, Histoire de la Géographie, Didactique, document 822, mis en ligne le 15 juin. URL : http://cybergeo.revues.org/28368 ; DOI : 10.4000/cybergeo.28368.

Ginsburger N., 2018, « La Belle Époque d’un géographe colonial : Marcel Dubois, universitaire et figure publique, entre Affaire Dreyfus et Entente cordiale (1894-1905) », Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Epistémologie, Histoire de la Géographie, Didactique, document 855, mis en ligne le 16 mai. URL : http://journals.openedition.org/cybergeo/29138 ; DOI : 10.4000/cybergeo.29138.

Géographes français pendant la Seconde Guerre mondiale

Ginsburger N., 2017, « Historiens et géographes au scalpel de Vichy ». Commentaire de « Discussions d’experts sur la licence et l’agrégation de géographie (janvier-février 1943) », Revue d’histoire des sciences humaines, 31, 141-185 (https://journals.openedition.org/rhsh/446).

Ginsburger N., 2019, « De Louis-le-Grand à Radio-Paris : l’inspecteur général et géographe Henri Boucau et ses collègues entre le régime de Vichy et l’épuration (1940-1945) », Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Epistémologie, Histoire de la Géographie, Didactique, document 901, mis en ligne le 06 juin 2019. URL : http://journals.openedition.org/cybergeo/32343 ; DOI : 10.4000/cybergeo.32343.

Ginsburger N., Robic M.-C., Tissier J.-L., 2021, « Introduction : écrire une histoire de la géographie française dans les  » années de tourmente » ? », in : Ginsburger N., Robic M.-C., Tissier J.-L. (dir.), Géographes français en Seconde Guerre mondiale, Paris, Editions de la Sorbonne, 5-11.

Ginsburger N., 2021, « Engagements, difficultés et carrières. Géographes communistes et communisants dans la tourmente (1938-1945) », in : Ginsburger N., Robic M.-C., Tissier J.-L. (dir.), Géographes français en Seconde Guerre mondiale, Paris, Editions de la Sorbonne, 39-62.

Ginsburger N., 2021, « De l’espace, encore de l’espace ! » Les réflexions du géographe toulousain Daniel Faucher sur la notion d’ « espace vital » (1939-1940) », in : Ginsburger N., Robic M.-C., Tissier J.-L. (dir.), Géographes français en Seconde Guerre mondiale, Paris, Editions de la Sorbonne, 79-87.

Ginsburger N., 2021, « Un représentant de l’Etat français ? Les ambiguïtés de l’inspecteur général Henri Boucau », in : Ginsburger N., Robic M.-C., Tissier J.-L. (dir.), Géographes français en Seconde Guerre mondiale, Paris, Editions de la Sorbonne, 147-171.

Ginsburger N., 2021, « Pour la Révolution nationale : Jean-François Gravier, un parcours engagé », in : Ginsburger N., Robic M.-C., Tissier J.-L. (dir.), Géographes français en Seconde Guerre mondiale, Paris, Editions de la Sorbonne, 195-200.

Ginsburger N., 2021, L’ « authentique héros » de Poitiers : Théodore Lefebvre, professeur et martyr », in : Ginsburger N., Robic M.-C., Tissier J.-L. (dir.), Géographes français en Seconde Guerre mondiale, Paris, Editions de la Sorbonne, 295-314.

Ginsburger N., 2021, « Témoin contre la Barbarie » : les combats de Jacques Ancel (1938-1946) », in : Ginsburger N., Robic M.-C., Tissier J.-L. (dir.), Géographes français en Seconde Guerre mondiale, Paris, Editions de la Sorbonne, 315-330.

Ginsburger N., Robic M.-C., 2021, « Conclusion », in : Ginsburger N., Robic M.-C., Tissier J.-L. (dir.), Géographes français en Seconde Guerre mondiale, Paris, Editions de la Sorbonne, 367-385.

Ginsburger N., 2021, « Des « hommes fiers et douloureux » : Marc Bloch, Lucien Febvre et les géographes français (1940-1945) », in : Brazzoduro A., Daimaru K., Théofilakis F. (dir.), Faire l’histoire des violences en guerre. Annette Becker, un engagement, Paris, Ed. Créaphis, 207-219.

Les femmes dans les géographies francophones et germanophones aux XXe et XXIe siècles

Ginsburger N., 2015, « Les premières géographes universitaires en France : enquête sur les débuts d’une féminisation disciplinaire (1913-1928) », Cybergeo : European Journal of Geography [En ligne], Epistémologie, Histoire de la Géographie, Didactique, document 734, mis en ligne le 09 septembre 2015 (http://cybergeo.revues.org/27138)

Ginsburger N., 2016, « Le quart féminin des géographes : dynamiques et limites de la féminisation dans la géographie universitaire française et internationale (1928-1938) », Revue d’histoire des sciences humaines, 29, 213-248 (https://journals.openedition.org/rhsh/641).

Ginsburger N., 2017, « Portrait en groupe de femmes-géographes. La féminisation du champ disciplinaire au milieu du XXe siècle, entre effets de contexte et de structure (1938-1960) », Annales de géographie, 1, 713, février, 107-133.

Ginsburger N., 2017, « Femmes en géographie au temps des changements. Féminisation et féminisme dans le champ disciplinaire français et international (1960-1990) », L’Espace géographique, 3, 236-263.

Ginsburger N., 2019, « La féminisation professionnelle d’une discipline sous tension. Carrières de femmes dans la géographie germanophone (1897-2017) », Revue d’histoire des sciences humaines, 35, 25-58 (http://journals.openedition.org/rhsh/3975).

Ginsburger N., 2020, « Jacqueline Beaujeu-Garnier », Hypergéo, 16 novembre (https://hypergeo.eu/spip.php?article774).

Ginsburger N., 2023, « Le paysage allemand des géographes universitaires oubliées (1901-1962) », Les Études Sociales, 2023/2 (n° 178), p. 107-136. DOI : 10.3917/etsoc.178.0107. URL : https://www.cairn.info/revue-les-etudes-sociales-2023-2-page-107.htm  

Communications et diffusion de la recherche

Communications depuis 2010

2010 : 26 mars : communication : « Entre Obst et Chaput : influences européennes et création de l’école turque de géographie (1915-1943) ». Colloque « Jean Deny. Les relations culturelles et scientifiques entre Turquie et France au 20e siècle » (ENS, Paris, 26-27 mars).

2013 :

  • 11 juillet : communication : « Building Yugoslavia : the Serbian geographer Jovan Cvijić as state-maker during the First World War and the Peace Conference ». Budapest Summer Workshop, « Geography and Nation Building in Central and East Central Europe » (Eötvös Loránd University, Eötvös Collegium, Budapest).
  • 25 octobre : communication : « Géographie sociale et circulations académiques : Wolfgang Hartke, une figure majeure des relations franco-allemandes après 1945 ». Séminaire de recherche « Histoire et épistémologie de la géographie » (EHGO, Géographie-cités, CNRS, Paris).

2014 :

  • 12 juin : communication : « Le « danger allemand » par les cartes : André Chéradame et l’émergence d’une cartographie géopolitique de guerre » (Colloque « 1914-1918. La guerre en cartes », Comité français de cartographie, Bibliothèque nationale de France, Paris).
  • 11 novembre : allocution pour la commémoration du 11 novembre : « Les géographes normaliens dans la Grande Guerre » (Ecole normale supérieure, Paris).

2015 :

  • 5 février : communication : « La famille Vidal de la Blache / De Martonne dans la Grande Guerre » (séminaire d’Annette Becker, Université Paris Ouest-Nanterre la Défense).
  • 20 novembre : communication : « L’expertise territoriale des vaincus austro-hongrois. Robert Sieger, Pál Teleki et les traités de paix de Saint-Germain et de Trianon (1919-1920) » (Colloque « La cartographie des traités (XVe-XXe siècle) », Comité français de cartographie, Archives diplomatiques, La Courneuve)

2016 :

  • 17 mars : communication avec Anne Sigaud (Musée Kahn, Boulogne-Billancourt) : « Montrer, expliquer et comprendre la Grande Guerre. Les plaques photographiques des « Archives de la planète » et les cours de Jean Brunhes au Collège de France (1915-1917) » (Colloque international « Plaques photographiques, fabrication et diffusion du savoir », Université de Strasbourg, 16-18 mars 2016).
  • 8 juin : communication : « La Face de la terre en guerre : Emmanuel de Margerie et ses réseaux internationaux dans la Grande Guerre » (séance du Comité français d’histoire de la géologie (COFRHIGEO)).

2017 :

  • 8 juin : communication : « Le géographe berlinois Albrecht Penck dans la Première Guerre mondiale : la mobilisation d’un académicien » (2nde conférence internationale « Académies en guerre », 8-9 juin 2017, Metz, organisée par l’Académie des sciences de Paris, la Deutsche Akademie der Wissenschaften Leopoldina et la Royal Society of Sciences de Londres).
  • 23 juin : communication : «  »Vous voulez faire de moi un géographe américain ? » Vidaliens et Davisiens dans la Grande Guerre » (colloque «  »Voilà les Américains ! » Les États-Unis en France et en Europe, 1917-1920 : circulations et diffusion des idées et des savoirs », Saint-Nazaire, organisé par l’université de Nantes, CRHIA).

2018 :

  • 26 janvier : communication (avec Ferenc Gyuris) : « Being a colonial geographer by the decline of Empires ? Jean Dresch in the contrasted 20th century of French geography », « New Cultural Geography 15 » Conference, Freiburg (Allemagne), Session « Colonial geographies ».
  • 8 février : communication : « En Grande Guerre : les mobilisations d’un géographe », Journée d’études sur Albert Demangeon (1872-1940), Bibliothèque Mazarine, Paris.
  • 31 mai : communication : « Vies posthumes de Paul Vidal de la Blache : les nécrologies du « géographe de la vie » », Colloque international « La Vie savante. Vertus et limites d’une hypothèse de travail », EHESS, Paris.
  • 11 décembre : communication : « Géographie physique en situation coloniale : le Maroc de Jean Dresch au regard de ses documents de travail » (Colloque « Le savant et le savoir au prisme des écrits personnels. Carnets, correspondances, journaux de géographes » organisé par l’équipe EHGO de l’UMR Géographie-Cités, 10-11 décembre 2018, Institut de géographie de Paris et Bibliothèque interuniversitaire Sorbonne).

2019 :

  • 11 février : participation à la table ronde de présentation de l’ouvrage Réalités (in)visibles. Autour d’Albert Kahn, les archives de la Grande Guerre, Musée de l’Armée, Hôtel national des Invalides, Paris.
  • 21 mars : communication : « De l’expertise à la géopolitique : les traités de paix au prisme de l’internationale géographique (1918-1939) », colloque « Les traités de paix (1918-1923) : La paix les uns contre les autres », dir. Isabelle Davion et Stanislas Jeannesson (Paris, 21-23 mars 2019)

2021 :

  • 15 avril : avec M.-C. Robic et J.-L. Tissier : présentation de l’ouvrage Géographes français en Seconde Guerre mondiale (Séminaire « Géographie et sciences sociales », dir. Marie-Vic Ozouf-Marignier, Nicolas Verdier, EHESS).
  • 25 août : communication : « Ratzel contre la géopolitique ? Référence allemande et géographie politique dans la France de l’entre-deux-guerres » (Projet « Ordini del potere: la ricezione politica e geopolitica della teoria spaziale nei lavori di F.- Ratzel », Ulrike Jureit (Hamburger Stiftung zur Förderung von Wissenschaft und Kultur im Hamburger Institut für Sozialforschung), Patricia Chiantera-Stutte (Université de Bari), Olivier Orain (CNRS) (dir.) : Conference II, Villa Vigoni, 23-26 août 2021 : « Geo- and Biopolitical Concepts of Order in the Age of the World Wars : On the International Reception of Friedrich Ratzels Theories (1900-1945) »).
  • 15 octobre : communication : « Des cartes pour la paix? Géographes engagés et nouvelle Europe dans l’entre-deux-guerres » (colloque « Trianon, 100 ans après. Nouvelles approches historiques européennes », Institut français de Hongrie, Académie des sciences, Budapest).

2022 : 21 février : avec M.-C. Robic : communication: « Ecrire l’histoire d’une discipline pendant la Seconde Guerre mondiale : le cas de la géographie française » (Séminaire « Sciences en Seconde Guerre mondiale », dir. Christophe Eckes, MSH-Lorraine)

Diffusion de la recherche depuis 2012

2012 : 18 janvier : invité principal à l’émission Planète Terre (France Culture) : « L’évolution de la géographie en Allemagne » (http://www.franceculture.fr/emissions/planete-terre/levolution-de-la-geographie-en-allemagne#

2017 : 29 septembre : conférence (avec Pascal Clerc) : « Figure de la géographie : Jean Dresch (1905-1994), géographe de terrain et intellectuel communiste » (Festival international de géographie (FIG), Saint-Dié–des-Vosges) (https://www.clionautes.org/spip.php?page=article&id_article=3947).

2018: 14 novembre : conférence : « Toward a New World : Geopolitics of the First World War » et discussion sur « Missed opportunity for reconciliation after the first World War and its consequences » (à l’occasion du 100e anniversaire de la fin de la Première Guerre mondiale “Remembering War, Peace and Reconciliation”, organisée par les ambassades de France et d’Allemagne au Kosovo, Bibliothèque nationale du Kosovo, Pristina).

2018-2019 : avec M.-C. Robic, Commissaire scientifique de l’exposition « Paul Vidal de la Blache (1845-1918) », organisée par la Bibliothèque de l’Ecole normale supérieure de la rue d’Ulm (3 décembre 2018-31 janvier 2019) (https://www.ens.fr/agenda/exposition-paul-vidal-de-la-blache-1845-1918/2018-12-03t080000).

2020 : 4 février : conférence : « Les experts géographes et la délimitation des frontières, de la Grande Guerre aux traités de paix » (Trinôme académique, « 1919-1923 : les conférences de paix, un naufrage annoncé ? », Lycée Montesquieu, Le Mans)

2022 : 18 octobre : communication avec M.-C. Robic : « Les géographes français en 1939-1945 », Café géographique, Café de Flore, Paris, CR par Denis Wolff : Les Cafés Géo » Les géographes français en 1939-1945 (cafe-geo.net).

2023 : 20 juin : communication avec M.-C. Robic : « La géographie française pendant la Seconde Guerre mondiale » (Podcast « Plumes de doctorants », Charlotte Barnabé, Guillaume Yverneau, https://plumes-de-doctorant-es.lepodcast.fr/geographes-en-seconde-guerre-mondiale-avec-nicolas-ginsburger-et-marie-claire-robic)