Affiche du séminaire EspacesMobEspaces ouverts urbains et mobilisations environnementales : des luttes aux négociations pour les ressources de la ville

Ce séminaire de recherche aura lieu sur l’année 2021-2022 sur le campus Condorcet (Aubervilliers) et en visio-conférence dans le cadre des groupes de travail Production de l’urbain entre Nord et Sud et Biodiversité, savoirs, pratiques et engagements du LabEx DynamiTe

Télécharger le programme prévisionnel du séminaire ESPACES MOB

Descriptif du séminaire

Nombreux sont les slogans scandés lors des manifestations et des mobilisations environnementales et qui pointent directement ou indirectement la production urbaine comme étant la cause de la destruction des ressources environnementales et urbaines. A l’ère du “stop à l’artificialisation des sols” et du renforcement des politiques de densification, ces mobilisations témoignent de l’engagement croissant des sociétés urbaines à prendre part aux évolutions de leurs milieux de vie. Parcs, jardins, friches, interstices, ces espaces comportent des ressources fortement convoitées en milieu urbain dense : un sol fertile et un potentiel d’appropriation par une diversité d’acteurs et de formes du vivant. En s’incarnant le plus manifestement dans des perspectives contestataires, les espaces ouverts urbains semblent être devenus la scène d’une opposition entre protection de l’environnement d’une part et la production de la ville d’autre part. Pourtant, les luttes urbaines contribuent fortement à faire avancer certains enjeux environnementaux en les rendant visibles notamment dans des contextes de transformation urbaine car les espaces ouverts sont à la fois les supports, mais aussi les lieux où s’incarnent ces mobilisations.

L’objectif de ce séminaire est de questionner la vision d’une production urbaine qui soit destructrice des ressources et d’interroger les relations et les tensions qui s’établissent dans les espaces ouverts, au prisme des mobilisations environnementales.  En relevant, collectant et questionnant les acteurs, les postures, les figures et les supports des mobilisations environnementales dans les espaces ouverts urbains, le séminaire compte porter l’attention sur les matérialités et les horizons politiques de ces territoires d’engagement. Le séminaire s’arrêtera sur une diversité d’objets et de niveaux de mobilisations différents pour saisir la pluralité des territoires d’engagement. En croisant des séances en salle, mais aussi sur le terrain en région francilienne, les séances du séminaire s’articulent autour des trois questions suivantes :

  • Quels lieux et registres de discours participent à construire les mobilisations environnementales sur les espaces ouverts ? Et comment les espaces ouverts contribuent-ils à façonner les mobilisations environnementales ?
  • Comment les figures et les types d’acteurs mobilisés (associations, élus, collectifs informels, administrations, acteurs privés…) façonnent-ils les usages et les pratiques investies sur les espaces ouverts urbains ?
  • Quelles sont les valeurs défendues par ces mobilisations environnementales et  quelles échelles de l’urbain questionnent-elles ? Comment se construisent les éthiques d’action collective entre les mobilisé.e.s (conflits d’intérêts, rapports de force, valeurs partagées) ?

Un rendez-vous mensuel sur l’année universitaire 2021-2022 permettra de brosser collectivement le portrait des mobilisations environnementales urbaines en saisissant les relations entre matérialités et horizons politiques des espaces ouverts urbains.

Programme du séminaire

Le programme détaillé est disponible en pdf ici : programme prévisionnel du séminaire ESPACES MOB

25 octobre 2021 : Les scènes des mobilisations

  • Introduction par les organisateurs
  • Nathalie Blanc, directrice de recherche au CNRS, laboratoire LADYSS
  • Stéphane Tonnelat, chargé de recherche au CNRS, laboratoire LAVUE

17 janvier 2022 : Engagements environnementaux et citoyens dans la fabrique d’espaces ouverts urbains en Europe. Regards croisés entre Rome et Strasbourg

  • Sarah Lilia Baudry, docteure en géographie, laboratoire Géographie-cités
  • Victoria Sachsé, docteure en géographie, laboratoire DynamE et équipe AMUP

Séances suivantes (détails à confirmer) :

  • 14 mars 2022 (en Anglais) : Matthew Gandy & Flaminia Paddeu
  • 11 avril 2022 : Corten Pérez Houis & Diane Robert
  • 9 mai 2022 (sur le terrain à Saint-Denis) : Ségolène Darly & Cécile Mattoug
  • 13 juin 2022 : Emilie Guitard, Christine Raimond & Hugo Rochard. Conclusion du séminaire

Les séances auront lieu à la fois en présentiel sur le Campus Condorcet à Aubervilliers (lieu exact à confirmer en fonction des séances), mais également en distanciel grâce à un lien en visioconférence. Séminaire ouvert à toutes et tous sur inscription.

Organisation du séminaire

Cécile Mattoug est architecte, doctorante en géographie (Paris 1 Panthéon-Sorbonne – laboratoire Géographie-cités) et ATER en urbanisme à l’Institut d’Etudes Européennes de Paris 8 Vincennes – Saint-Denis (associée au LAVUE).

Hugo Rochard est géographe, doctorant en géographie (Université de Paris – laboratoire LADYSS) et enseignant à l’Université de Paris et à l’Université Paris 8 Vincennes – Saint-Denis.