resilience: persistence and change in landscape formsPublié en mai 2021 chez Istes Editions, le livre de Sandrine Robert, maîtresse de conférences à l’EHESS et membre de Géographie-cités, vient d’être publié aux éditions Wiley sous le titre : « Resilience: Persistence and Change in Landscape Forms« .

L’articulation entre permanence et changement intéresse de nombreuses disciplines. Elle est notamment au coeur de l’étude des formes urbaines et rurales dans différents champs de recherche en géographie, en archéologie, en architecture ou en histoire. La résilience défend l’idée que l’on ne peut plus se satisfaire des approches telles que le palimpseste, la méthode régressive, l’analyse sémiologique, etc., utilisées pour étudier la dynamique des paysages, car elles reposent sur la séparation passé/présent issue elle-même de la différenciation nature/société.

Cet ouvrage croise les spatio-temporalités, décrites en archéo-géographie, avec les concepts élaborés dans la résilience écologique, comme la panarchie et le cycle adaptatif. L’analyse morphologique ainsi renouvelée considère les paysages comme des systèmes adaptatifs complexes résilients. Les permanences observées dans les paysages ne sont alors plus présentées comme la résistance de formes héritées, mais comme le résultat d’une dynamique nourrie par cette dialectique constante entre persistance et changement. La résilience est ici positionnée du côté de la dynamique et non de la résistance.

Sandrine Robert est archéogéographe. Ses recherches portent sur la résilience des paysages dans la longue durée. Elle analyse les modalités de transmission des formes et des réseaux spatiaux. Elle est fondatrice et présidente de la Commission Theory and method in Landscape archaeology –Archaeogeography dans l’International Union of the Prehistoric and Protohistoric Sciences.
Elle est maîtresse de conférences, titulaire d’une HDR, qu’elle a soutenue en 2020 : Résiliences et circulations dans les formes du paysage. Un parcours en archéogéographie, Univ. de Paris I, Géographie, 3 tomes.
Sandrine Robert est co-responsable du groupe « Systèmes de peuplement sur le temps long », avec Anne Bretagnolle, Laurent Costa et Nicolas Verdier dans le Laboratoire d’Excellence « Dynamiques Territoriales et Spatiales », (LabEx DynamiTe).

Commander S. Robert. Resilience: Persistence and Change in Landscape Forms. John Wiley & Sons, 2021, 288 p.