nicolas verdierNicolas Verdier, directeur de recherche à l’EHESS et membre de Géographie-cités, est professeur invité à l’Université du Chili (Santiago du Chili), puis à l’Université De Punta Arenas, dans le cadre du projet ECOS.

Nicolas Verdier fera une conférence à Santiago  le 8 juin sur le thème : « Le territoire : les origines d’un concept fort de la géographie française« . Cette présentation reviendra sur l’histoire du concept de territoire dans la géographie française, en passant par ses origines, qu’il s’agisse d’étymologie ou de réutilisation (éthologie), puis par ses usages récents (les trente dernières années), qui en font un concept opposé à celui d’espace.

Le 15 juin, il fera une conférence à Punta Arenas intitulée « Projeter la réduction du monde : le cas du canal de Suez au XIXe siècle« . Cette présentation se concentrera sur un « passage du monde » créé par et pour les Européens : le canal de Suez. Ce moment de création, le XIXe siècle, est celui de la mise en œuvre de nouvelles utopies qui permettent d’imaginer une nouvelle forme de mondialisation par la technologie. Il présentera ces utopies et la manière dont le canal est censé réduire le monde, et au profit de qui cette réduction est prévue.

Nicolas Verdier est directeur de recherche au CNRS et directeur d’Etude à l’EHESS. Ses recherches s’inscrivent dans le cadre du croisement entre territorialités dans le temps et épistémologie des savoirs sur les espaces et les territoires, les deux approches formant les deux faces d’un même questionnement. Une question oriente cette réflexion : comment les  sociétés négocient et renégocient dans le temps leurs rapports aux espaces et aux territoires ? C’est par la mobilisation de deux champs : l’étude des recompositions spatiales et l’épistémologie des savoirs sur les espaces et les territoires qu’il propose des réflexions sur les temporalités de l’unification et de l’aménagement du territoire, sur les concepts d’échelle, de hiérarchie, de réseau ou de mémoire, voire de territoire.

ECOS Sud – 2022 – Chili

Ce programme a pour objectif d’amorcer ou de développer la coopération scientifique et les relations entre les centres de recherche et les universités des deux pays, à travers le soutien à des projets communs de recherche d’excellence, impliquant la mobilité de chercheurs, (y compris post doctorant) en accordant une priorité à la formation au niveau doctoral.

Le programme ECOS-Sud entre le Chili et la France initié en 1993 a contribué avec succès aux échanges académiques, à la production scientifique et à la formation de jeunes chercheurs. Il est financé par le Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères (MEAE) et le Ministère de l’Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l’Innovation (MESRI) et piloté par le Comité français « Evaluation-orientation de la coopération scientifique » (ECOS-Sud) pour la Partie française et par la Agencia Nacional de Investigación y Desarrollo (ANID) la Partie chilienne.

L’approche pluridisciplinaire du projet, l’émergence de nouvelles collaborations franco-chiliennes (thématiques et institutionnelles) et la participation de jeunes chercheur(e)s seront favorablement perçues.

Le Chili fut le premier pays à vouloir mettre en place ce programme en partenariat avec la France.

Plus d’informations